Vos résultats de recherche

Pourquoi travailler avec un agent immobilier?

Etre Agent Immobilier ne s’improvise pas. En effet, ce métier est encadré par diverses obligations, notamment la loi Hoguet du 2 janvier 1970 qui réglemente le métier. « Sont soumises à la réglementation, les personnes physiques ou morales qui d’une manière habituelle se livrent ou prêtent leur concours, même à titre accessoire à certaines opérations portant sur les biens d’autrui » Afin de pouvoir pratiquer, un agent immobilier doit obtenir la carte transaction délivrée par la chambre de commerce et de l’industrie. Pour cela, il doit répondre à une expérience, un diplôme et parfois les deux.

Diplôme(s) nécessaire(s) :

  • Licence en droit, économie ou commerce
  • BTS professions immobilières
  • Diplôme de l’institut d’études économiques et juridiques appliquées à la construction et à l’habitation (ICH)
  • BTS professions immobilières
  • Diplôme d’un niveau équivalent délivré par un Etat membre de l’UE.

Ancienneté jugée suffisante sans diplôme:

  • Expérience professionnelle salariée de 4 ans en tant que cadre
  • Expérience professionnelle salariée de 10 ans en tant que non cadres.

Un accès mixte est possible avec le cumul d’un diplôme et d’une expérience. Notamment avec le Bac ou équivalent ainsi que 3 ans d’emploi salarié.

La carte professionnelle a une durée de validité de 10 ans et devra faire l’objet d’une demande de renouvellement au terme de ce délai.

L’exercice de la profession sans carte expose le professionnel à des peines d’emprisonnement de 6 mois et d’une amende de 7500 euros. Il en est de même pour les négociateurs dépourvus d’une attestation d’emploi, ainsi que pour les directeurs d’agence non titulaires du récépissé de la déclaration préalable d’activité.

Les plus d’une agence immobilière

Outre le caractère rassurant et sécurisant, l’agent immobilier vous apporte un réel conseil et service.

Le dossier d’estimation :

plus qu’un simple document, le dossier d’estimation est la base d’une réflexion d’un projet immobilier. Il s’agit d’une étude comparative de marché, mêlant informations sur l’immobilier du secteur, des éléments de votre bien, des annonces et comparatifs des produits similaires. Que ce soit pour un projet à court ou long terme, le dossier d’estimation est un élément primordial pour une vente réussie.

Les conseils pour bien vendre son bien :

L’agent immobilier a avant tout l’obligation de conseil et vous oriente vers la ou les meilleure(s) solution(s) possible(s). La relation entre vous et le conseiller immobilier ne s’arrête pas à la simple vente. Nous savons que vous ne vendez ou n’achetez pas une « baguette de pain« . C’est pour cela que ce dernier vous accompagne tout au long de votre projet (plus d’information sur les points clés pour éviter les surprises lors d’une vente immobilière). Il doit également être disponible sur du long terme afin de pérenniser dans le temps cette relation de confiance.

Un intermédiaire qui gère les relations entre acquéreurs et vendeurs :

Très souvent, une vente immobilière est l’affaire de quelques mois. C’est une mission très énergivore qui peut vous poser des contraintes. Notamment les relations entre vendeurs et acquéreurs qui ne sont pas simples. Lors des visites par exemples, les nombreuses demandes à répétition des potentiels acquéreurs font que parfois, les relations se tendent. D’autant que ces derniers cherchent souvent à négocier le prix de vente (Comment bien réussir sa négociation ?). C’est donc pour vous faciliter les choses et rendre les relations plus souples entre acquéreur et vendeur que l’agent immobilier intervient. Cet intermédiaire temporise les situations tendues et mène vers une transaction réussie.

Un agent gère pour vous les contraintes de visites et administratives :

L’agent immobilier a pour but également de vous délester des contraintes d’une transaction. En effet, une fois le mandat de vente signé, le conseiller doit s’occuper de la commercialisation, trouver votre acquéreur par de multiples visites, rédiger l’offre d’achat et accompagner les clients, puis mener au bout le compromis de vente, le financement jusqu’à l’acte définitif. Les visites et l’administratif sont souvent deux des principaux points pour lesquels le particulier fait appel aux agents immobiliers. Les visites nécessitent souvent de la flexibilité que les vendeurs n’ont pas (plus d’informations sur l’organisation des visites lors de la vente d’un bien immobilier). Tout comme les demandes de pièces pour la signature du compromis de vente et du suivi des conditions suspensives jusqu’à l’acte de vente.

Une force publicitaire plus importante et bien orientée :

De bonnes photos, un texte publicitaire percutant et un choix d’emplacement adapté font qu’un agent immobilier est nécessaire pour vous accompagner au mieux dans la vente de votre bien.

Les critères d’une agence immobilière pertinente pour la vente et l’achat de mon bien:

Bien choisir son agent immobilier, c’est s’assurer de réussir la vente de son bien. La concurrence étant plus que présente, il est souvent difficile de se faire un avis. Pour cela, il faut que votre choix s’oriente sur les critères suivants :

  • L’expérience de l’agent sur son secteur :

Des conseillers bénéficiant de plusieurs années d’exercice sur le secteur sur lequel votre bien immobilier est situé. Des agents recommandés par leurs clients (consulter les avis sur internet par exemple) et omniprésents sur le terrain. Qu’il s’agisse d’un groupe, d’une franchise ou d’un indépendant,  l’expertise du secteur et la satisfaction client priment.

  • La transparence des prestations et des honoraires :

Les honoraires pratiquées par les agences immobilières sont souvent montrées du doigt. Soyez observateurs et attachez de l’importance à la compréhension de la commission que va percevoir l’agence ou l’agent à qui vous confiez la vente de votre bien. Tout professionnel doit pouvoir exposer son barème de manière transparente et indiquer avec précision le montant qu’il encaissera en cas de réalisation de l’opération. (Retrouvez à titre indicatif un descriptif détaillé du forfait à 3 490 € TTC que nous avons mis en place)

La force publicitaire :

En tant que professionnel, l’agent immobilier vous propose un large choix de présence publicitaire. La commercialisation de votre bien peut être sur des sites dédiés comme Le Bon Coin, Se Loger, ou encore Bien Ici, mais également sur des supports papiers (Maison et Appartement), des réseaux sociaux (Facebook ou Instagram), sur le site de l’agence et des panneaux.

La vente entre particuliers : quel est le risque?

Un prix de vente inadapté au marché :

Une des principales erreurs commises par les vendeurs consiste à mettre en vente leur appartement ou leur maison au mauvais prix. Il se peut que le prix que vous demandez ne soit pas en adéquation avec le marché. Ce dernier peut ne pas être assez élevé, et donc dans ce cas là vous perdez de l’argent et donc de la capacité d’investissement pour d’autres projets, ou trop élevé, ce qui peut à l’inverse retarder la vente voire même « braquer » des potentiels acquéreurs. Et même pire, vous faire perdre de l’argent car un bien immobilier resté trop longtemps sur le marché est généralement  plus durement négocié (parfois même en dessous de l’estimation qu’aurait fait au départ un agent immobilier expérimenté sur le secteur).

Enfin, lorsqu’un vendeur se charge lui-même de la vente de son bien, la négociation avec le futur acquéreur est souvent plus compliquée. La présence d’un tiers de confiance en la personne de l »agent immobilier simplifie les discussion. Il facilitera les échanges afin que le vendeur et l’acquéreur puisse trouver le meilleur compromis possible, dans l’intérêt de son client. Il sera par ailleurs à même de pouvoir juger, par rapport au marché, si l’offre faite par un acquéreur potentiel est recevable ou non.

Comparer les annonces