Recherche Avancée

0 € à 2.000.000 €

nous avons trouvé 0 résultats
Vos résultats de recherche

Vendre son bien immobilier sur Bordeaux Métropole : comment négocier les frais d’agence ?

Posté par Jérémy ORFEO sur 28 février 2020
| 0

Négocier les frais d’agence immobilière

C’est le souhait de tout vendeur quand il se rend compte de la différence qu’il peut y avoir entre le prix de vente de son bien immobilier FAI ou HAI (frais d’agence inclus ; honoraires d’agence inclus) et le net vendeur (c’est-à-dire le fruit de la vente qu’il encaisse réellement).

Ce sentiment a été confirmé par un récent sondage du site meilleursagents.com en partenariat avec opinionWay, qui révèle que 45 % des vendeurs n’ont pas confiance dans les agents immobiliers et 83 % attendent plus de transparence. Ils sont demandeurs notamment d’une baisse de leurs honoraires, de plus d’accompagnement et de plus d’innovation. En effet, 72 % des vendeurs considèrent que les honoraires sont excessifs, mais ils sont tout de même 85 % à ne pas vouloir que la profession d’agent immobilier disparaisse. Le poids des honoraires est l’une des principales causes du développement des ventes entre particuliers. D’ailleurs, 2/3 des particuliers qui ont vendu en direct ont déclaré qu’ils auraient fait appel à un agent si les honoraires avaient été plus faibles.

Les frais d’agence sont-ils réellement excessifs ?

Il ne faut pas faire de généralités. Tous les professionnels du secteur n’ont pas la même politique tarifaire. Il y existe en revanche des disparités, d’autant plus qu’aucune loi n’encadre le niveau des honoraires facturés par les agences immobilières. A l’inverse, ce n’est pas le cas des « frais de notaires » qui, eux, ont fait l’objet d’un encadrement au niveau national. On estime que la moyenne des honoraires d’agence facturés se situe autour de 5 % de la valeur du bien. En général, ils oscillent ainsi entre 3 % et 8 % du prix de vente impliquant ainsi une grande variabilité des frais selon les agences. Cette variation du simple au triple s’explique par plusieurs facteurs : la localisation (frais plus élevés dans les grandes villes) ou encore la nature de l’agence (les réseaux classiques d’agences immobilières sont plus chers car les frais fixes y sont plus importants).

Etant donné qu’il s’agit d’un pourcentage, le niveau des frais d’agence est donc fonction de la valeur de votre bien immobilier. Plus celle-ci sera élevée, plus les honoraires le seront également et plus vous aurez intérêt à entrer en négociation.

Comment négocier les frais d’agence ?

Faire jouer la concurrence

C’est un peu comme quand on achète une voiture, une cuisine équipée ou même un canapé. On regarde ce qu’il se fait un peu partout, on compare et ensuite on fait son choix. Il faut procéder exactement de la même manière lorsque vous vous engagez dans un processus de vente immobilière. Il vous faut rencontrer plusieurs entreprises et comparer pour choisir le professionnel qui vous fera la meilleure impression, aux meilleures conditions. Faites donc jouer la concurrence. Vous pouvez également vous renseigner sur les solutions parallèles qui existent pour vendre votre bien avec peu de frais. Comme vendre seul (de particulier à particulier) ou faire appel à une agence à frais fixe.

Proposer des contreparties : le mandat exclusif

Pour réussir à négocier des frais d’agence bas, vous pouvez concéder à la signature d’un mandat exclusif. Cela signifie que seule l’agence que vous avez choisie pourra mettre votre bien en vente sur le marché et qu’elle ne sera pas en concurrence avec d’autres agences. Elle est donc quasiment sûre de toucher sa commission, ce qui peut la rendre plus souple dans la négociation.

Attention à ne pas exagérer, tout travail mérite salaire !

Il ne faut pas oublier que les honoraires d’agence servent à rémunérer le travail effectué par l’agent immobilier, ainsi que tous les frais qu’il engage dans la commercialisation de votre bien immobilier : frais de déplacement et frais de communication par exemple. A trop vouloir négocier, vous pourriez démotiver l’agent immobilier qui pourrait préférer passer du temps à commercialiser un bien sur lequel il aurait une meilleure rémunération.

La solution : les agences sans commissions variables, à frais fixe

Pour éviter cette phase de négociation et la possible démotivation des agents, la solution est d’opter pour une commission au forfait fixe, quelle que soit la valeur de votre bien immobilier. Ces agences sont dites “en frais fixes” ou “sans commission”. Et en plus vous réaliser des économies.

Le principe est très simple : vous payez un forfait fixe pour un certain nombre de services. Quel que soit le prix de votre bien ! Mais la plupart se situent entre 1 000 et 5 000 euros. Là aussi, les services proposés et les frais varient d’une agence à l’autre. Il faudra prendre le temps d’échanger avec l’agent immobilier pour bien comprendre les prestations incluses dans le forfait en question. L’intérêt pour vous c’est de travailler en totale transparence. L’agence immobilière passera ainsi autant de temps à commercialiser votre bien immobilier que celui du voisin. Ce qui rend possible l’existence de ces agences à frais réduits, c’est notamment la digitalisation d’une partie des tâches. De plus, la majorité de ces agences n’ont pas de vitrines. Elles ne payent donc pas les mêmes loyers que les agences traditionnelles, ce qui permet notamment de réduire les coûts de fonctionnement.

Chez Periance, nous nous occupons de la vente de votre bien pour des frais fixes de 3 490€. De l’estimation de votre bien immobilier à la signature de l’acte authentique, nous nous chargeons de tout, y compris des visites. Nous avons baptisé ce service : Periance Transaction. Original !

Comparer les annonces